Retour Elevage

Historique du Berger Belge Malinois


Au XIXème siècle, existait en Belgique, une multitude de chiens autochtones, d'allure bergère, de coloris divers et de texture de poils très différentes. Sous l'impulsion d'un professeur de zootechnie de l'Ecole Vétérinaire de Cureghem, le Professeur Adolph Reul (1849-1907), la race des bergers belges prit naissance.

Adolph ReulLe 29 septembre 1891 fut fondé le Club du Chien de Berger Belge, à Bruxelles, par un groupe d'amateurs, cultivateurs et bergers. Le 15 novembre de la même année le Professeur Reul organisa un recensement des chiens autochtones éliminant les sujets nettement hors type berger. Cent dix sept chiens furent présents et regroupés en trois catégories :

- les chiens à poils longs,

- les chiens à poils durs,

- les chiens à poils ras.

 
Le Club du Chien de Berger Belge organisa ses premières expositions réservées aux chiens de berger, incluant des épreuves de travail sur moutons (puis en 1903 des épreuves « de dressage, d'obéissance et d'intelligence », ressemblant aux épreuves de ring actuelles). La Société Royale Saint-Hubert refusa l'inscription des bergers belges sur son livre des origines donnant comme motif la non uniformité du type ; c'est donc auprès du Kennel Club Belge que furent inscrits les premiers chiens.

Grâce à un élevage minutieusement conduit et à une sélection très savante, le type se fixa et les différentes variétés s'inscrivirent définitivement.

Le malinois est la variété la plus nombreuse est également celle qui est la plus implantée sur le territoire belge, notamment dans la zone de la province d'Anvers en continuant vers le sud de la Hollande sur une terre dénommée la "Campine anversoise". 

Louis HuyghebaertEn 1897, Louis Huyghebaert (1868-1952) fit une description physique correspondant à notre malinois et décrivit le caractère ainsi : « Un chien d'une intelligence rare, ayant assez de nez pour aller découvrir sous un panier le mouchoir de poche que son maître lui aurait donné à flairer et caché à son insu ». Sous le patronage du Club du Chien de Berger Belge, Louis Huyghebaert fonda, à Malines, la « Société d'amélioration du berger belge à poil court » dont le but fut l'organisation d'épreuves de travail en pistage et en campagne.

Parallèlement aux épreuves de travail du Club du Chien de Berger Belge, le Club du chien pratique organisa des épreuves de ring très populaires et qui furent rapidement relayées au niveau international. Les groenendaels et les malinois (baptisés « bergers de la Campine ») s'imposèrent immédiatement devant toutes les autres races européennes. A l'époque, le groenendael dominait le malinois, puis après la Première Guerre Mondiale, le malinois se détacha et le groenendael finit par disparaître des grands palmarès sportifs.

Aujourd’hui, le malinois prouve sans cesse ses grandes qualités sur toutes les disciplines sportives (troupeau, ring, RCI, campagne, mondioring, pistage, agility ...) mais également dans la police (garde et défense), dans l’armée (drogues et explosifs) et dans la protection civile.

En savoir plus sur le Berger Belge Malinois...

Accueil - Le Plateau Champenois - Elevage - Pension - Contact - News
Copyright © 2006 - Le Plateau Champenois. Site développé par A2D Informatique